Créer un site internet

Ouvrir un commerce

Ouvrir un commerce. Vous avez le projet d'ouvrir un commerce. Quelles sont les étapes indispensables avant l'ouverture et après le montage du projet ? Quelles sont les démarches à accomplir ? Le point sur les formalités à ne pas oublier.

**************************************************************************************

Ma Boutique à l'Essai

Depuis juin 2013, la ville de Noyon en partenariat avec la Communauté de Communes du Pays Noyonnais et Initiative Oise Est a lancé un nouveau concept intitulé Ma Boutique à l'Essai.

Un porteur de projet peut ainsi tester pendant 6 mois son idée de commerce dans un local de 60 m² idéalement situé au centre ville de cette commune de 15 000 habitants.  Il s'agit d'un projet de dynamisation du centre ville qui associe à la fois des acteurs publics et privés qui participent ensemble à une dynamique territoriale.  Face à l'engouement autour de ce projet, Ma Boutique à l'Essai est maintenant une marque déposée auprès de l'INPI et la Fédération des Boutiques à l'Essai a été créée. L'objectif étant de dupliquer cette initiative auprès de l'ensemble des communes ou acteurs du développement économique qui le souhaitent et de développer ensemble des retours d'expérience.   Face à l'engouement national autour du concept de boutique à l'essai et à l'ouverture prochaine de nouvelles boutiques, une Fédération des Boutiques à l'Essai a été créée depuis novembre 2014. La Fédération accompagne les collectivités souhaitant développer le concept de boutique à l'essai sur leur commune.

Pour en savoir plus : www.maboutiquealessai.fr

*********************************************************

Pour préparer votre projet

Le succès d'un nouveau commerce dépend du temps consacré à l'étude du projet avant son installation :

 
Formalités d'installation

L'ouverture d'un commerce est soumise à des formalités administratives (immatriculation au registre du commerce et des sociétés -RCS-, déclaration au services des impôts, etc.) qui sont, pour la plus grande partie, prises en charge par le centre de formalités des entreprises (CFE), placé auprès de la chambre de commerce et d'industrie (CCI).

En fonction du statut choisi par le commerçant, différentes formalités sont nécessaires :

Le professionnel qui souhaite ouvrir un commerce peut :

D'autres formalités sont à respecter par le commerçant qui n'ouvre pas de local commercial, mais vend uniquement sur internet (commerce électronique).

Certains commerces spécifiques sont soumis à des formalités particulières, nécessitant des licences ou autorisations spéciales, en fonction des produits vendus :

 
 
Local commercial

Il ne faut pas confondre :

  • le bail commercial qui est un contrat de location de locaux utilisés pour l'exploitation d'un fonds de commerce, soumis à une réglementation particulièrement protectrice pour le locataire, qui concerne les locaux (conclu entre le propriété du fonds de commerce et le bailleur du local)

  • et le fonds de commerce qui permet l'exploitation d'une activité commerciale, qui concerne l'activité (conclu entre le propriétaire du fonds de commerce et le locataire-gérant)

Si l'exploitant a l'intention d'ouvrir un commerce de détail de plus de 1 000 m², une autorisation de grande surface commerciale doit être obtenue avant la délivrance du permis de construire.

Si vous prévoyez d'installer une terrasse, un étalage ou un kiosque, qui empiète sur le domaine public (place, trottoir...), il est nécessaire d'obtenir au préalable une autorisation d'occupation du domaine public (permis de stationnement ou permission de voirie), moyennant le paiement d'une redevance.

Si vous souhaitez installer une enseigne sur votre commerce ou une pré-enseigne qui le signale en amont, certaines règles doivent être respectées.

 
 
Pratiques commerciales

Afin de protéger le consommateur et garantir la libre concurrence entre les commerces, le secteur est soumis à de nombreuses réglementations, notamment en matière de :

Les commerçants sont également soumis à des obligations particulières en matière de comptabilité ou de facturation.

Se renseigner sur la fiscalité des commerces

Les commerces sont soumis à différents impôts et taxes en fonction de leur chiffre d'affaires :

******************************************************************************************************************

5 conseils pour ouvrir un commerce multi-services à la campagne…

Commerces1  Le Commerce multiservices est un commerce implanté en zone rurale exerçant une activité principale (alimentation, restaurant, boulangerie ou bar) et proposant en plus divers services (journaux, gaz, tabac, livraisons, dépannage, retrait d’espèces…). Dans beaucoup de petits villages, il s’agit souvent du seul commerce encore ouvert. Ces services sont donc vitaux pour préserver le dynamisme et les emplois à la campagne. Les personnes ouvrant ce type de commerce sont généralement des particuliers, souvent des couples, qui souhaitent gagner en indépendance dans leur travail et proposer des services de base et de proximité. Ouvrir un commerce multiservices en milieu rural est souvent un moyen de changer de style de vie et de renouer avec ses racines. Si vous envisagez de franchir le pas, voici quelques conseils pour ouvrir un commerce multiservices en milieu rural.

1-Etre mobile

Pour un commerçant qui n’effectue pas de tournées, on estime que le chiffre d’affaires annuel moyen d’élève à 3 000 euros le m2. Cependant, les revenus varient beaucoup selon le commerce et le lieu où il est implanté. Ainsi, les tournées, si elles nécessitent un réel investissement, peuvent faire doubler le chiffre d’affaires du commerce.

La réussite du commerce dépend également du soutien de la municipalité qui peut, parfois, fournir des locaux à louer à un prix avantageux.

Il faut également prendre en compte le fait que cette activité ne génère pas un revenu tout de suite. Le commerce doit se faire connaître et savoir fidéliser ses clients. Lors de l’installation, il faut en outre apporter des investissements conséquents qu’il faudra rembourser durant les premières années d’activité.

2-Prévoir un investissement de départ

Il faut prendre en compte les investissements nécessaires à l’installation. Un local peut s’acquérir pour 15 500 euros. Le loyer avec logement compris varie lui, en moyenne, entre 380 et 530 euros par mois. Le prix de la reprise du fond de commerce s’élève à 10 ou 20 % du chiffre d’affaires. Le coût du matériel s’élève à plus de 3 000 euros pour l’informatique et la caisse. Une cuisine équipée coûtera quant à elle entre 3 000 et 15 000 euros. Enfin, si vous souhaitez réaliser des tournées, une camionnette coûtera environ 3 000 euros, tandis que le prix d’achat d’un camion réfrigéré et aménagé s’élèvera à 38 000 euros. Il faut aussi prévoir les frais d’acquisition des différentes licences d’exploitation pour la vente de tabac ou de jeux de la Française des Jeux.

Enfin, les frais de gestion représentent en moyenne 33 700 euros par an pour un commerce tenu par une personne qui ne fait pas de tournées et 44 700 pour un commerce tenu par deux personnes et qui fait des tournées.

3-Obtenir des subventions

Le commerce multiservices est vital pour la préservation de l’emploi dans les milieux ruraux. De nombreuses subventions peuvent donc être obtenues. Si vous souhaitez vous installer, il vous faudra commencer par contacter les élus locaux, les agents de développement et les chambres de commerce et d’industrie. Ensuite, pour obtenir des aides, il faut adhérer à l’association Villages de France, Commerces Multiservices afin de bénéficier du label de « commerce multiservices ». Cette association regroupe 200 entreprises et aide les commerces existants à diversifier leur activité.

L’Etat apporte également son soutien à la réouverture ou à la reprise du dernier commerce multiservices existant dans les villages de moins de 1 000 habitants par le biais de l’Opération 1 000 Villages de France.

Diverses aides à la création d’entreprise existent également comme le chéquier-conseil et l’ACCRE.

Autre information utile : le SICLER (Secrétariat d’Information des Collectivités Locales et Régionales) sélectionne 15 à  20 projets de création de commerce multiservices par an, auxquels il apporte une aide d’au moins 7 600 euros.

Enfin, les Chambres de Commerce et d’Industrie de Rochefort et de Morlaix proposent toutes deux une formation spécialisée pour apprendre à tenir un commerce multiservices.

4-Veiller à  son approvisionnement 

Il est très important de mettre en place une politique d’approvisionnement stable afin d’améliorer les marges, car ces dernières représentent souvent le point faible des commerces multiservices.

Vous pouvez donc choisir d’ouvrir une franchise et de signer un contrat d’approvisionnement. Cela signifie que vous ne pourrez vous approvisionner qu’auprès de l’enseigne avec laquelle vous avez signé le contrat. Ce système permet cependant de bénéficier d’avantages tarifaires. Les principales enseignes à proposer cela sont  les Mousquetaires, Intermarché et Cocci Market.

Vous pouvez également choisir de vous adresser à des enseignes de libre-service, telles que Promocash ou Métro, implantées dans des grandes villes. Vous achèterez alors en gros mais devrez vous déplacer jusqu’au point de vente et acheminer vous-même vos marchandises.

Il est également possible de se fournir chez les grossistes en alimentation.

5-Fidéliser ses clients

Afin que le commerce puisse dégager une marge, il est nécessaire de réaliser au préalable une étude de la région où vous souhaitez vous installer. Vous devez connaître le profil de votre future clientèle afin d’anticiper leurs besoins, connaître l’offre commerciale existante, et notamment effectuer une étude de la concurrence, à savoir les grandes surfaces et les marchands ambulants. Le plus important est de cerner les besoins existants afin de pouvoir adapter votre offre. Ainsi, de nombreux gérants de commerces multiservices choisissent d’effectuer des tournées pour approvisionner les personnes âgées qui éprouvent des difficultés à se déplacer.

Comme il s’agit d’un commerce de proximité, et qu’il est donc nécessaire pour le maintien du commerce de fidéliser la clientèle, la qualité des produits proposés joue un rôle fondamental.

Enfin, le tabac et les timbres, s’ils dégagent des marges très faibles, sont des produits d’appel. Ils permettent d’attirer des clients et de les faire revenir. Il est donc conseillé d’acheter une licence d’exploitation de tabac ou de jeux de la Française des Jeux.

******************************************************************************************************************

Sept questions à se poser avant d'ouvrir un commerce

Désir d'indépendance, passion pour un produit, aspiration à devenir patron après avoir été salarié chez un commerçant? C?est décidé, vous voulez ouvrir votre boutique. Pour être sûr d'avoir le bon profil, suivez le guide !

1. Comment savoir si je ferai un bon commerçant ?

Le commerce requiert des qualités bien spécifiques et beaucoup de motivation pour supporter les sacrifices propres à ce métier. 

Bonne humeur permanente
"On se s'improvise pas commerçant, prévient Stéphanie Villessot, responsable du pôle commerce tourisme et services aux particuliers et du pôle création transmission d'entreprise à la CCI d'Alès-Cévennes. C?est un métier où il faut aimer le contact avec les clients et toujours être de bonne humeur. Cela nécessite un certain état d'esprit et aussi d'être prêt à prendre beaucoup sur sa vie privée."  

Capacité de réaction
"À la SIAGI (la Société interprofessionnelle artisanale de garantie d'investissements), nous portons une grande attention aux aspects humains de chaque dossier, notamment à la capacité du futur commerçant à surmonter une crise, explique Michel Cottet, directeur général de la SIAGI. C?est pourquoi nous essayons d'analyser la capacité de réaction des porteurs de projet."  

Le profil plus que l'argent
"On devient commerçant pour gagner de l'argent de façon agréable, rappelle François Foussier, président de l'association de commerçants ?les Vitrines d'Orléans? et vice-président de la chambre de commerce et d'industrie du Loiret en charge du commerce. Mais on n'a pas forcément la fibre commerçante lorsqu?on hérite d'un commerce ou lorsqu?on est cadre et qu'on se fait licencier. Le commerçant ne doit pas avoir l'esprit fonctionnaire. D?ailleurs, le profil pèse beaucoup plus que l'argent dans les chances de réussite."  

Une vraie passion "Il faut avoir l'amour de son métier, et même une vraie passion, affirme Joël Lopez, expert-comptable. Il ne faut surtout pas que l'ouverture d'un commerce soit un non-choix. Le commerçant doit être prêt à la fois à affronter la concurrence et à développer son relationnel avec ses clients. Tout le monde n'a pas la fibre entrepreneuriale."  

Service et chiffres
"Un bon commerçant aime servir et rendre service ; il doit être convivial et aussi aimer les chiffres", résume Pierre Creuzet, président fondateur de l'Institut de développement économique des coeurs de villes (IDEE C?urs de villes).  

2. Ouvrir un commerce, est-ce vraiment changer de vie ?

Ouvrir un commerce représente un changement radical pour qui n'était pas de la partie.  

Un changement à 180 °
"Devenir commerçant représente un virage à 180 °, affirme Madjid Yahiaoui, conseiller en création et suivi d'entreprises, CCIP 94. Pour les anciens salariés, c'est un changement psychologique énorme : en devenant entrepreneur, on prend des décisions tous les jours ! Pour celui qui encadrait une équipe, l'équipe va désormais se résumer à une seule personne : lui."  

Motivation indispensable
"Un commerce, c'est une qualité d'accueil, une grande disponibilité, travailler le samedi et même le dimanche dans l'alimentaire, entre midi et 14 heures, rappelle Stéphanie Villessot. C?est être disponible le soir, aux moments où les clients ont le temps de faire leurs courses, ce qui empiète forcément sur la vie de famille. Face à tous ces sacrifices, il faut être très motivé pour se mettre à son compte."  

Deuxième salaire
"Le changement de vie est total, et pour chaque dossier nous cherchons à vérifier s'il sera supportable pour le porteur de projet, explique Michel Cottet. Selon son origine, le salaire qu'il devra retirer de son activité est variable. L?entourage familial compte aussi de ce point de vue : s'il y a un deuxième salaire susceptible de contribuer aux charges du ménage, on peut raisonner de façon marginale sur ce que doit rapporter le commerce."  

Épanouissement mais horaires à rallonge
"Si vous étiez salarié auparavant, devenir commerçant représente un changement de vie total, susceptible de vous apporter un épanouissement profond, affirme Pierre Creuzet. Mais c'est aussi synonyme d'horaires à rallonges. Le commerçant doit être à la disposition des clients à des moments où il aimerait aussi être libre, s'occuper de ses enfants et plus généralement mener une vie de famille normale."  

3. Mon entourage doit-il me soutenir pour que je réussisse ?

Que l'on travaille ou non en couple, les incidences sur la vie privée sont lourdes et l'entourage doit vraiment être prêt pour l'aventure. 

Équilibre du couple menacé
"C?est aussi un changement qui bouleverse l'équilibre du couple, ajoute Madjid Yahiaoui. Pour une femme, c'est encore plus déterminant, souligne-t-il : elle doit être efficace dans ses trois rôles de femme, de mère et de commerçante, et ce n'est pas toujours simple de gérer cela avec son conjoint. Il faut bien se préparer en amont pour que le projet soit celui du couple, même s'il n'y en a qu'un des deux qui y travaille. Beaucoup de porteurs de projets appréhendent mal les contraintes du commerce."  

Soutien psychologique et financier
"Ce changement de vie nécessite le soutien psychologique et financier de votre entourage, insiste Béatrice N?Dong-Evouna, déléguée territoriale au sein de Hauts-de-Seine Initiative. Toute la famille doit bien être consciente que vous ne tirerez pas de revenu de votre nouvelle activité au moins pendant les six premiers mois et qu'il sera par conséquent nécessaire de piocher dans votre épargne pour faire face aux dépenses personnelles. De plus, vis-à-vis des bailleurs de fonds, réussir à mobiliser des fonds auprès de vos proches témoigne de votre force de conviction. Le soutien de l'entourage peut également se concrétiser par une aide technique, par exemple, des compétences dans les nouvelles technologies pour bâtir un site Internet à moindre coût."  

Un soutien déterminant
"L?entourage est déterminant. Si c'est un homme qui ouvre son commerce, le soutien de son épouse est fondamental, souligne Joël Lopez. Elle doit être prête à supporter des horaires amples et élastiques. Sinon, la frustration apparaît dans le couple et conduit aux tensions."  

4. Est-il préférable de démarrer comme salarié dans un magasin avant d'ouvrir son propre commerce ?

L?expérience facilite toujours les choses, mais peut, dans certains cas, être remplacée par une formation. Attention à ne pas se laisser enfermer trop longtemps dans le statut de salarié. 

S?immerger
"Sans avoir une longue expérience, une immersion dans le quotidien du commerce que vous visez est un atout incontestable, souligne Madjid Yahiaoui. Cela permet d'observer le commerçant dans l'animation de son point de vente, la gestion des relations avec les clients. Les anciens salariés de la grande distribution ont un profil qui présente de nombreux atouts pour se mettre à son compte : ils savent vendre, gérer, commander, encadrer une équipe."  

Expérience ou formation
"Il est essentiel d'avoir une expérience du commerce et de l'activité choisie, car les gens susceptibles d'apporter des fonds au projet vous interrogeront à un moment ou à un autre sur votre activité, rappelle Béatrice N?Dong-Evouna. Si vous n'avez pas d'expérience, une formation appropriée peut compenser cette lacune."  

L?exemple de l'entourage
"La plupart des nouveaux commerçants d'aujourd?hui n'ont pas de première expérience personnelle, mais, en revanche, ils ont souvent des commerçants dans leur entourage, observe Stéphanie Villessot. Cela leur permet d'avoir une idée précise de ce que ça représente."  

Savoir franchir le pas
"Comme dans tout projet de création, ça peut servir d'avoir fait ses bêtises chez les autres, reconnaît Joël Lopez, expert-comptable. Mais, si cela permet de s'enrichir en termes de formation et d'expérience, cela peut aussi faire perdre une dynamique. On risque de s'inscrire dans une logique de salariat et, avec l'âge, de se sédentariser, de perdre l'envie de créer? et, au final, de rester salarié trop longtemps. En revanche, si l'opportunité de vous mettre à votre compte survient alors que vous êtes employé depuis plusieurs années, il est évident que votre expérience vous sera utile !"  

Tester son idée sur les marchés
"Certes, il n'est pas toujours simple ni rapide de trouver un emplacement sur un marché, surtout fixe et notamment à Paris, admet Élisabeth Vinay, responsable des études techniques professionnelles de l'Agence pour la création d'entreprise. De plus, on déplore beaucoup de dépôts de bilan parmi les commerçants ambulants, mais ça reste une voie intéressante à explorer pour tester un projet de commerce sédentaire à moindre frais."  

5. Existe-t-il des formations à la gestion d'un commerce ?

******************************************************************************************************************

Ouvrir un commerce

Ouvrir un commerce peut aujourd'hui s'avérer assez simple : tout dépend le statut juridique que vous visez. Cela nécessite de toute façon une préparation préalable.

Mettre en place votre projet d'ouvrir un commerce

Lorsque l'on souhaite ouvrir un commerce, il est important de bien définir son idée de création d'entreprise afin de choisir le bon modèle de commerce. Il faut pour cela :

 

En savoir plus : projet création entreprise

Quelle forme juridique choisir ?

Pour ouvrir un commerce, il convient de choisir la forme juridique la plus adaptée à ce type de commerce, en fonction :

  • de l'importance du capital social ;
  • de la taille de l'entreprise ;
  • du régime fiscal ;
  • du statut social du dirigeant ;
  • ou du nombre d'associés.

En savoir plus : statut juridique d'une entreprise

Ouvrir un commerce à plusieurs

Il n'est pas rare qu'un créateur cherche un associé pour ouvrir un commerce. Pour entreprendre à plusieurs, il existe différentes formes juridiques d'entreprises, notamment pour une société commerciale (les associés sont principalement les apporteurs de capitaux) :

  • SA : société anonyme ;
  • SARL : société anonyme à responsabilité limitée ;
  • SCA : société en commandite par actions ;
  • SAS : société par actions simplifiée ;
  • SNC : société en nom collectif ;
  • SCS : société en commandite simple ;
  • SE : societas europaea.

Ouvrir un commerce seul

Un entrepreneur qui souhaite ouvrir un commerce seul peut choisir entre différents statuts juridiques :

 

Formalités

Lorsque l'on décide d'ouvrir un commerce, on doit faire face à un certain nombre de formalités. Il conviendra donc de se rendre auprès d'un CFE (centre de formalités des entreprises) et de faire immatriculer son entreprise auprès du Registre du commerce et des sociétés.

Parmi les autres formalités à réaliser, il faut aussi penser aux suivantes :

 

******************************************************************************************************************

Après les foods  trucks  les ...

Tendance fashion trucks, c'est quoi ce truc ?

- Estelle Bembaron: Créatrice "Le boudoir des cocottes"

- Elisa Massardy: Créatrice du "Caravan Shop"

- Aurore Eveg : Créatrice du "Cotton Wild"

******************************************************************************************************************

DELIDRINKS

Nous croyons dans la construction d'une relation de qualité, durable et juste avec nos partenaires et clients.

 

 Nos clients nous demandent de plus en plus de produits, de matériels ou emballages. Nous aurions pu vous proposer tout ce qui existe sur le marché européen, mais comme nous le faisons toujours, nous avons travaillé et sélectionné pour vous ce qui selon nous fonctionne le mieux. Fort de notre expérience sur ce segment nouveau des coffee shop, bars modernes et food service, nous pourrons si vous le souhaitez, vous guider vers une solution génératrice de valeur et adaptée a votre recherche.  http://www.delidrinks.com/

 ******************************************************************************************************************

Présentoir avant-caisse - 3 corbeilles
Présentoir avant caisse. Présentoir à corbeilles pouvant trouver sa place dans tous types de magasins, boutiques, SAV, LISA...  à partir de 129.00 €

Présentoir à corbeilles fil destiné à être installé auprès des caisses ou comptoirs dans les magasins.

- Entièrement en acier zingué.
- Multi-usages.
- Disponible en version 3 ou 4 corbeilles.

http://www.magequip.com/presentoir-avant-caisse.html

 

Chez  RETIF :

 

Présentoir paniers ronds chromé H.130 cm-Matériel de marché à prix imbattable

 prix 139.99 H.T                    http://www.retif.eu/presentoir-paniers-ronds-130-cm-chrome.html   

59,90 € HT

En stock chez  http://www.mobeventpro.com/47-tables-pliantes

CHEZ  http://www.9occasion.com/Vente-de-Bacs-9-50-0.html     -    Gondole double sur roulettes avec bac  59,99 € HT

Sodaglass 204   prix  :  412.00 €   --  

1er choix - Garantie 1 an  -   http://www.expofroid.com/vitrine-a-boisson-sodaglass-204,fr,4,3748010.cfm

 Cette gamme d’armoires vitrées apporte une présentation attractive aux boissons et aux produits frais. L’éclairage intérieur et lamodularité de la capacité de stockage permettent la mise en valeur des produits et augmentent l’impulsion d’achat des clients
 

*********************************************************************************************************

Soutenez celles et ceux qui s'investissent chaque jour pour mettre à jour le site. N'hésitez pas à communiquer ce site auprès de vos amis, de votre entourage, de vos proches sur les réseaux sociaux. Vous aussi faites découvrir le site et encouragez les personnes qui contribuent au dévelopement du site. 

Toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engage en rien l'éditeur de ce site.
Le site ne peut être tenu  responsable du contenu et décline toute responsabilité en cas d'erreur.

K S N  production :  Concepteur et réalisateur  du Site.  

DRAGON  GROUPE :  LEADER des sites internet dédié aux hommes . Créateurs de projets et de sites Web.

Copyright 2013 , tous droits réservés. Les marques mentionnées sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. 

L'utilisation de ce site implique l'acceptation des Conditions Générales d'Utilisation et des Mentions Légales.

Commentaires (1)

1. Maxime (site web) 19/11/2020

Équiper son magasin avec des produits innovants et de bonne qualité, c'est avec Cart City ! Caddie, Rolls, caisses, bacs, paniers, presse oranges...
https://www.cart-city.com/

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×